Les Comptoirs de l'Azalai


Les Comptoirs de l'Azalai




Là où deux machines auraient suffit,.il y a près de 25 personnes et leur famille qui vivent de leur travail au comptoir du sel de l'Azalaï, ...

POUR UN PARTAGE EQUITABLE

Taoudeni ! Le bagne n’existe plus.
Le village des mineurs est toujours là qui se déplace au fil des extractions.
Le travail de la mine a toujours été pénible.
Taoudeni n’y fait pas exception.
Le lieu manque du plus élémentaire confort.
Les mineurs y vivent dans des maisons faites de blocs de sel.
Ils y vivent chichement, travaillant de six heures du matin Ă  six heures du soir.
Ils manquent de tout et même d’eau douce, le puit le plus proche étant situé à vingt kilomètres de là.

C’est au regard de cette situation que les Comptoirs de l’Azalaï, ont décidé de consacrer une partie de la vente du Sel de l’Azalaï à l’amélioration des conditions de vie de ces mineurs du désert.

Une part du prix de vente de chaque de boite de sel est consacrée à l’achat de médicaments, de vêtements de travail, de nourriture, d’outils etc… acheminés directement sur place par les guides de Tombouctou.

Afin que le Sel de l’Azalaï ait aussi le goût de l’entraide humanitaire !





Français
Anglais
Accueil
Plan du Site
Mentions Legales
Contact